Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mai 2012 6 05 /05 /mai /2012 11:35

http://img.manga-sanctuary.com/big/tales-of-the-abyss-manga-volume-8-simple-54099.jpgAuteur : Rei

Nombre de volumes parus au Japon : 8 (terminé)

Date de sortie du volume en France : 26/04/2012

Synopsis : Sur la planète Auldrant, sept fonons sont à la base de la composition de tout l’univers : l’ombre, la terre, le vent, l’eau, le feu, la lumière ainsi que le son, qui permet de lire l’avenir. La découverte de ce dernier élément a attisé les convoitises et plongé l’humanité dans une guerre chaotique. Mais le monde a été sauvé de la destruction par la puissante foniste Yulia Jue, qui a réussi à décrypter la partition prophétique de la planète. An 2018. Depuis un kidnapping traumatisant sept ans plus tôt, Luke Fon Fabre, jeune noble de Kimlasca, vit reclus dans le manoir familial. Sa vie est de nouveau chamboulée le jour où il est téléporté en plein territoire ennemi, complètement livré à lui-même… Sommet du RPG fantastique, la série Tales of fait partie du trio de tête des grands jeux de rôle au Japon, avec Final Fantasy et Dragon Quest.


Critique : Après Tripeace et Artelier Collection, Tales of the abyss est la troisième série de Ki-oon à se conclure en cette fin de mois d'avril. Et comme pour les deux premières, on ne peut pas dire que la conclusion soit à la hauteur...

 

Tout le long d'un volume de près de 250 pages, Rei essaie de passionner son lecteur pour le destin d'Auldrant et de Luke. Malheureusement, les divers évènements narrés, leur enchainement, les retournements de situation et surtout, surtout, la conclusion des "combats" sont d'un ennui sans nom. On a l'impression que les évènements s'enchainent à une vitesse folle, que la résolution des problèmes apparemment insolubles se fait comme par magie, que le scénario linéaire au possible a été trop calqué sur celui du jeu de base (chose que l'on imagine sans connaitre le jeu)... Bref, un volume conclusif qui nous confirme que le titre, malgré quelques bons moments et quelques idées intéressantes, est beaucoup trop brouillon pour emporter une quelconque adhésion du lecteur, hormis peut-être du fan du jeu d'origine. Si le graphisme montre de réelles qualités, on regrette néanmoins ce côté rondouillard et enfantin qui nuit souvent aux actions plus "dramatiques". Le découpage est quant à lui plutôt efficace et malin, même s'il ne rattrape pas un graphisme souffrant d'un manque de dynamisme dans les scènes d'action.

 

Côté édition, le travail de Ki-oon est encore impeccable, comme toujours pour ce format. Outre l'illustration de début du tome, nous avons également droit aux 4 pages couleurs finales, réussies.

 

Shonen moyen du début à la fin, Tales of the abyss se conclut assez mollement. Après Tales of Symphonia, Tales of destiny et avant Tales of legendia, la série de Rei ne permet pas à la franchise Tales of de reprendre des couleurs. Mais peut-être que les fans du jeu vidéo penseront différemment...

 

4/10

 

Lire la critique sur Manga Sanctuary

Partager cet article

Repost 0
Published by ivan isaak - dans Manga et assimilés
commenter cet article

commentaires