Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juin 2012 6 02 /06 /juin /2012 13:51

http://img.manga-sanctuary.com/big/tales-of-legendia-manga-volume-1-simple-55627.jpgAuteure : Ayumi Fujimura

 

Nombre de volumes parus au Japon : 6 (terminé)

 

Date de sortie du volume en France : 24/05/2012  

 

Synopsis : Dans un monde où les océans sont indomptables et la population confinée sur les terres émergées, Senel est un eren, un être capable d’utiliser l’énergie de l’air ambiant. Sa sœur adoptive, Shirley, souffre d’un mal mystérieux : l’eau de mer est un poison fatal pour elle… Pourchassés par l’armée, ils filent sur l’océan à bord d’un bateau ballotté par les vagues. C’est alors qu’une île surgit du brouillard et fonce sur leur embarcation à une vitesse étonnante, avant de les entraîner sous l’eau. Quand ils se réveillent sur la rive, les deux adolescents comprennent que l’île est en réalité un énorme navire, le Legacy, vestige d’une civilisation éteinte. Ils y rencontrent des alliés inattendus, chasseurs de trésors, pirates et hors-la-loi, et se rendent compte petit à petit que leur arrivée à bord ne doit rien au hasard…

 


Critique : Après Tale of Symphonia, Tales of Destiny, Tales of the abyss, la franchise Tales of est de retou chez Ki-oon avec Tales of Legendia, de Ayumi Fujimura, série terminée en 6 volumes. Malheureusement, comme pour les deux dernières sorties de la franchise, Tales of Legendia s'annonce très moyen...

 

 


Bien que paru en 2006, Tales of Legendia semble tout droit sorti des années 90. Graphiquement, le trait peu assuré, le chara-design banal et le manque de dynamisme des planches font penser à des oeuvres de jeunesse d'auteurs de shonen, il y a 20 ans. Le titre souffre donc beaucoup de se graphisme vieillot, d'autant que certains détails semblent lourdement handicaper Fujimura, comme la représentation du Legacy, qui manque cruellement de perspectives et de relief. Ou comment transformer une scène qui devrait être impressionnante et qui devrait donner une sensation de grandeur et/ou de vertige en une scène fade et presque risible. Oui, le graphisme n'est pas le point fort du titre, même s'il n'est pas forcément mauvais : il est juste très perfectible et sans personnalité aucune, et dessert donc plus le titre que ne le sert.

 


Côté histoire, ce n'est pas forcément mieux. Une légende, un héros en plein dedans, aux pouvoirs rares, une soeur totalement concernée elle aussi, des grands méchants qui leur en veulent, la fuite et hop ! En plein coeur d'un artefact légendaire... Comme dans les autres Tales of, l'enchainement des évènements doit une fière chandelle au hasard et aux coïncidences, à tel point que le récit perd toute crédibilité. Certes, ce genre de titres doit sans doute être très encadré dans son contenu, mais il y a certaines limites à ne pas dépasser. Voir notre héros se remettre de ses blessures grâce à un sort de soin d'un de ses camarades, ce qui aurait pu apparaitre naturel suivant la manière de présenter les choses, est assez pitoyable ici et nous rappelle que nous avons là une adaptation d'un jeu vidéo, chose que nous devrions plutôt oublier à la lecture si l'oeuvre était réussie. Et c'est loin d'être le cas...

 


Connaissant les autres titres de la franchise Tales of, les chances de voir Tales of Legendia s'améliorer au fil des volumes sont faibles. Quelques sursauts peuvent éventuellement intervenir dans la suite, même si le niveau globale devrait être sensiblement le même que celui de ce tome initial. Espérons que la suite nous donne tort. A réserver aux fans du jeu vidéos, les autres devraient avoir du mal à passer un bon moment.

 

 

3/10

Partager cet article

Repost 0
Published by ivan isaak - dans Manga et assimilés
commenter cet article

commentaires