Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 septembre 2012 5 14 /09 /septembre /2012 15:20

http://img.manga-sanctuary.com/big/run-day-burst-manga-volume-8-simple-60441.jpgAuteur : Yuko Osada

 

Nombre de tomes parus au Japon : 8 (terminée)

 

Date de sortie du volume en France : 30/08/2012

 

 

Synopsis : Pendant que nos pilotes essayent de semer l’armée de Dice, le colonel Luger déploie ses troupes tout autour de Losdon. Seul moyen de rejoindre le centre de la ville : emprunter l’un des six ponts qui la relient au continent, tous placés sous étroite surveillance… Heureusement, voilà que Loader a une idée de génie ! La course entre dans sa dernière ligne droite… menée de main de maître par Yuko OSADA !

 


 

Critique : C’est avec ce 8ème volume que se termine la Run Day Burst. Losdon va-t-elle être anéantie ? Barrel, Trigger et leurs amis vont-ils réussir à remporter la course ?


Le plus dur dans ce genre de série qui aura suscité un certain enthousiasme lors de sa lecture est de se conclure de belle manière. Dans l’ensemble, on peut dire que Yuko Osada s’en sort plutôt pas mal, même si tout est un peu trop gentillet. Cependant, on reste clairement dans l’esprit de la série, totalement shonen du début à la fin, et tous les évènements de ce tome (le méchant pas vraiment méchant, les méchants qui deviennent gentils, les ennemis qui deviennent des alliés, un super happy-end) sont en parfait accord avec l’atmosphère et l’ambiance instaurée par l’auteur depuis les premières pages.

Shonen totalement différent de ses camarades du genre, Run Day Burst réussit sa fin de course, avec une conclusion plutôt inattendue et bien trouvée. Un bon résumé de l’ensemble de la série, où Yuko Osada aura montré toute sa maitrise graphique et son talent, vraiment immense. Un titre rythmé, ni trop court ni trop long, qui fait passer un excellent moment pour une cinquantaine d’euros au total. Que demander de plus ?

 

8/10

Partager cet article

Repost 0
Published by ivan isaak - dans Manga et assimilés
commenter cet article

commentaires