Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 avril 2012 3 25 /04 /avril /2012 22:54

http://img.manga-sanctuary.com/big/le-sommet-des-dieux-manga-volume-5-cartonnee-49307.jpgAuteurs : Jiro Taniguchi et Baku Yumemakura

Nombre de volumes au Japon : 5 (terminé)

Date de sortie du volume en France : 23/09/2011

Synopsis : Habu, après avoir sauvé la vie de Fukamachi, continue son ascension clandestine de l'Everest.En levant les yeux, Fukamachi aperçoit la silhouette de Habu, minuscule, loin au-dessus de lui. Ses mouvements sont prodigieux... Pourtant, Fukamachi sent que pour lui, l'aventure s'arrête là, il a frôlé la mort. Les hallucinations se sont calmées mais la migraine ne le lâche pas, Il est redescendu en dessous des 7000 mètres où l'air est plus dense et Habu et son formidable exploit ne quitte pas son esprit. Voici l'épilogue de cette magnifique série qui atteint des sommets dans l'art du dessin et de la narration !


Critique : Après 4 excellents volumes plaçant Le sommet des dieux au plus haut sur l'échelle de la qualité graphique et scénaristique, Jiro Taniguchi et Baku Yumemakura concluent leur oeuvre avec de 5ème et dernier volume, somptueux.


Cet ultime volume va nous faire suivre la fin de l'ascension d'Habu Joji, ainsi que celle de Makoto Fukamachi. Mais les évènements ne vont pas se dérouler comme prévu et le récit, chargé en émotions, va s'étaler sur plusieurs années jusqu'à une conclusion en forme d'hommage.

Si le hasard a fait que Baku Yumemakura a du modifier une partie de son récit, et que cela induit quelques coïncidences troublantes et pas forcément très crédibles, la conquête du plus haut sommet du monde par nos deux héros nous fait ressentir des frissons comme il est rare lors de la lecture d'un manga. L'empathie que l'on ressent pour Fukamachi est si forte que le désir de le pousser, de l'aider à atteindre son but devient réel. C'est cela qui fait la force du récit des 2 auteurs, Taniguchi devant beaucoup au scénario élaboré par Yumemakura et Yumemakura devant énormément au talent incroyable de Taniguchi, dont le prix du dessin au festival d'Angoulême pour cette série est amplement mérité.

Conclusion parfaite d'une oeuvre qui l'est tout autant, Le sommet des dieux 5 assoie la série dans son statut d'oeuvre phare de la littérature contemporaine, tous genres confondus. Véritable monument de la bande dessinée, Le sommet des dieux est un titre à lire, à regarder, à vivre. Peut-être ce qui se rapproche le plus d'un chef-d'oeuvre.

 

10/10

Partager cet article

Repost 0
Published by ivan isaak - dans Manga et assimilés
commenter cet article

commentaires