Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mai 2012 7 06 /05 /mai /2012 12:46

http://img.manga-sanctuary.com/big/karneval-manga-volume-5-simple-54098.jpgAuteur : Touya Mikanagi

Nombre de volumes parus au Japon :

Date de sortie du volume en France : 26/04/2012


Synopsis : Nai et Gareki accompagnent la première section au lac abrasé de Wind, théâtre depuis quelque temps de morts inexpliquées. Ils découvrent qu’un des animaux de la réserve s’est transformé en chimère après s’être fait injecter une drogue inconnue. Or, l’homme qui a fourni cette substance se serait présenté comme un subordonné du Dr Akari… Y aurait-il un traître au sein de la tour de recherche ?


Critique : Karneval clôt le mois d'avril chez Ki-oon avec malheureusement un volume qui ne relève pas la production mensuelle de l'éditeur...


La grande force de Karneval, c'est sans aucun doute ce graphisme léché et moderne, assez commun de nos jours mais très efficace. Touya Mikanagi est d'ailleurs très forte dans ce domaine avec notamment une première page couleur de toute beauté. Par contre, l'utilisation de SD par moments dans le récit avec des mains pointues ne sont pas du plus bel effet... Des passages somme toute rares et qui ne devraient pas gêner les jeunes filles en fleurs qui bavent d'envie devant le harem qui leur est proposé dans cette série. Parce qu'il s'agit bien là du seul intérêt du titre : des personnages masculins charmants pour les demoiselles, des costumes classes, des personnages tous choupis (Nai en tête, épaulé par Yanari dans ce tome) et très "kawai"... Bref, une série pour filles qui s'assume totalement.

Mais hormis ce côté graphique, certes important mais clairement non primordial quant à la qualité d'un titre, le scénario de Karneval fonctionne en yo-yo. On quitte ainsi la trame principale, avec la recherche de Karoku par Nai et celle des Vargas et leur créateur par Circus, pour se lancer dans une longue séance shopping suivie d'une exploration d'une ville pour faire plaisir à un gentil gamin croisé par hasard. Le tout est plat, sans grand intérêt et fondamentalement assez inutile. Seule la fin du volume, avec un retour à la "vraie" histoire, rend ce volume intéressant et surtout le conclut d'une manière suffisamment intrigante pour donner une légère envie d'en apprendre plus et de voir où les derniers évènements vont mener nos héros. Mais c'est aussi peu pour justifier l'achat de la série, à moins que l'on succombe aux charmes des personnages...

Orienté totalement pour satisfaire un public féminin amateur de beaux messieurs et de gamins kawai, Karneval est pour le moment bon dans la forme et très faible dans le fond. Celles se retrouvant dans la cible seront aux anges, les autres risquent d'avoir de plus en plus de mal à terminer la lecture d'un volume...

 

4/10

 

Lire la critique sur Manga Sanctuary

Partager cet article

Repost 0
Published by ivan isaak - dans Manga et assimilés
commenter cet article

commentaires