Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 avril 2012 2 17 /04 /avril /2012 18:50

http://www.kana.fr/blog/upload/2012/03/couverture-2.jpgAuteur : Kengo Hanazawa

Nombre de volumes au Japon : 8 (en cours)

Date de sortie en France : 27/04/2012

Synopsis : Hideo Suzuki, 35 ans, est un assistant de mangaka en manque de succès. Sa petite amie, Tetsuko, ne cesse de parler de son ex, un talentueux mangaka très en vue. Hideo est un homme craintif et souffre d’hallucinations : il parle avec un ami imaginaire... Cet homme est ce qu’on appelle un LOSER ! Tellement absorbé par sa médiocre vie, il ne remarque pas qu’il se passe des choses suspectes autour de lui... Tokyo va soudainement sombrer dans le chaos et être envahi d’humains qui n’en sont plus vraiment… Hideo va devoir se faire violence et se reprendre en main. Il en va de sa survie !!!

 

Critique : Après un premier volume qui peinait à se montrer réellement convaincant à cause d’une introduction longuette, I am a hero tome 2 apporte quelques bonnes nouvelles, mais aussi quelques mauvaises…

 

Commençons par les mauvaises, histoire de se débarrasser des choses qui fâchent. Une fois encore, tout est trop lent dans ce volume. Le passage Hideo/Tekko est beaucoup trop long et aurait énormément gagné à être raccourci. Le personnage d’Hideo est d’ailleurs dans ces moments-là très énervant avec cette faculté à la passivité insupportable. Alors oui, l’objectif de Kengo Hanazawa est de faire de cet homme qui joue un second rôle dans sa propre vie un acteur important, un héros. Mais l’ensemble manque tout de même grandement de finesse. Ajoutons à cela l’analyse débutée dans le tome 1 et poursuivie ici sur le manga, le monde de l’édition et les assistants. On a beaucoup de mal à comprendre l’intérêt d’insister si lourdement sur cet aspect-là du titre et plusieurs soupirs apparaissent à la lecture des ces dialogues et parfois monologues pas forcément inintéressants dans le fond mais profondément hors sujet malgré tout.

 

Par contre, l’histoire débute enfin réellement dans la seconde moitié de ce volume (surtout dans le dernier tiers) et nous offre de très bons moments, parfois même d’excellents moments, comme cette scène qui devrait rester dans les mémoires pendant très longtemps où l’on voit Hideo et son collègue Mitani sur une passerelle. Trois doubles pages parfaites, qui laissent le lecteur bouche bée. Effet garanti ! Alors que le monde semble plonger dans le chaos le plus total, le contraste entre les spectateurs de ces atrocités et ceux qui les ignorent encore est saisissant. Et, dans tout ça, notre héros en oublie presque qu’il est armé depuis le début… Quand on vous dit qu’il a tout du loser né…

 

Côté édition, la copie rendue par Kana est toujours très propre, avec 8 pages en couleurs en début de volume, du plus bel effet. Toujours pas de petits bonus en fin de tome, qui contient cette fois les 200 pages habituelles.

 

I am a hero semble prendre la direction du survival horror que l’on souhaitait. Si son personnage principal est pour le moment incroyablement irritant et que ses réflexions sont un peu lourdes à la longue, on apprécie le chaos orchestré par Hanazawa et on espère que la suite sera à la hauteur. En tout cas, le récit est porteur de promesses et il se pourrait bien que le genre zombies trouve ici son meilleur représentant. Le volume 3, disponible en juin, devrait nous permettre d’y voir plus clair. 

 

7/10

Partager cet article

Repost 0
Published by ivan isaak - dans Manga et assimilés
commenter cet article

commentaires