Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mai 2012 6 19 /05 /mai /2012 17:35

http://img.manga-sanctuary.com/big/gintama-manga-volume-26-simple-52421.jpgAuteur : Hideaki Sorachi

Nombre de volumes parus au Japon : 44 (en cours)

Date de sortie du volume en France : 16/03/2012

 

 

 

 

 

 

 

 

Critique : Suite et fin de l'affaire Yoshiwara dans ce 26ème volume de Gintama, qui poursuit sur le ton du précédent volume : beaucoup moins d'humour et plus d'action, dans une histoire qui aura duré 2 tomes complets, une première.

 

La lutte pour la liberté des femmes du quartier des plaisirs de Yoshiwara bat donc son plein. Alors que Shinpachi est en très mauvaise posture, Kagura ne peut retenir son sang de yato et devient incontrôlable, d'une force phénoménale et bestiale. Et alors que Seita est à deux doigts de rejoindre sa "mère", Gintoki se dresse devant Hôsen Yaô. Le combat s'annonce difficile et violent !

 

Habituellement, Gintama est constitué de courtes histoires, de quelques chapitres maximum, avec un contenu résolument décalé, absurde, idiot et farfelu. Depuis le tome 25, les choses ont changé (temporairement ?). L'histoire de Seita contient en effet de moins en moins de passages humoristiques, pour plus de pasages sérieux et de passages où nos héros se battent, comme jamais. Et si Hideaki Sorachi n'a pas complètement la maitirse de ces scènes comme ses compères Oda et Kishimoto, il est loin d'être manchot et le combat Hôsen/Gintoki offre de jolis moments, plein de nekketsu, de puissance, de fureur, de sueur et de sang. Bref, un bon shonen de baston, comme on les aime, même si Gintama ne nous avait pas habitué à cela. 

 

Si Hideaki Sorachi maitrise toujours aussi bien son crayon, avec des planches détaillées et dynamique, il montre aussi que ses histoires doivent tenter de faire passer des messages, pas forcément indispensables et utiles, mais non dénués d'intérêts. Par le personnage de Hinowa et sa relation avec Hôsen, c'est bien plus qu'une histoire de confiance, de vengeance ou d'amitié. L'ensemble est cohérent et de vraies émotions transpirent des planches, autres que des tranches de poilades à longueur de pages. Ici, hormis les réponses aux questions des lecteurs totalement barrées (les questions ET les réponses d'ailleurs), il ne faut pas chercher à rire. Et finalement, c'est tout aussi bien. 

 

8/10

 

La critique sur Manga Sanctuary

Partager cet article

Repost 0
Published by ivan isaak - dans Manga et assimilés
commenter cet article

commentaires