Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mai 2012 2 01 /05 /mai /2012 18:24

http://img.manga-sanctuary.com/big/gintama-manga-volume-25-simple-50385.jpgAuteur : Hideaki Sorachi

Nombre de volumes parus au Japon : 44 (en cours)

Date de sortie du volume en France : 02/12/2011

Synopsis : Gin s’est fait voler son portefeuille par un jeune garçon. Ce gamin prétend vouloir se payer la courtisane la plus réputée du quartier de Yoshiwara, mais quels sont vraiment ses réels motifs ?! Notre homme à tout faire va devoir donner un coup de main à une mère et à son enfant à la merci d’un malheureux destin. Mais la situation va vite dégénérer lorsque Gin va mettre le “roi de la nuit”, le grand patron du quartier de Yoshiwara, dans le camp de ses ennemis. De plus, un personnage qui semble avoir un lien avec Kagura rôde dans les rues obscures de Yoshiwara !! 


Critique : A la différence de la plupart des volumes de Gintama, ce volume 25 propose une seule histoire, qui ne trouve d'ailleurs pas sa conclusion dans ce tome. Nos collègues de l'agence à tout faire vont se retrouver dans le quartier des plaisirs de Yoshiwara, où des adversaires coriaces les attendent...

 

Tout commence par un pickpocket pris à son propre jeu. Le jeune Seita tente en effet de faire les poches à notre cher Gintoki, qui est tout aussi doué que lui. Gin et ses amis apprendront que le jeune garçon cherche à retrouver sa mère, soleil du quartier des plaisirs Yoshiwara, tenu d'une main de fer par Hôsen Yaô, anciennement surnommé "le roi des Yato". L'occasion pour Sorachi de nous en apprendre un peu plus sur le peuple de Kagura et sur sa famille. 

 

Volume au ton résolument plus sérieux, ce tome 25 de Gintama n'est pas celui qui décrochera le plus de rires. Mais ce n'est pas pour autant qu'il est sans qualités, et la manière de mettre en scène les combats d'Hideaki Sorachi semble n'avoir rien à envier à Kishimoto, Oda anc co. Mais pas d'inquiétudes, l'humour est bel et bien présent, est surtout de répétition et est toujours aussi efficace. L'action est simplement plus au rendez-vous qu'habituellement et le peuple Yato et son sang sont au coeur d'une histoire plus complexe.

 

Changeant ses habitudes, Hideaki Sorachi nous offre une longue histoire suivie, avec un peu moins d'humour mais qui se suit toujours avec autant de plaisir. Preuve s'il en est que la mangaka à d'autres cordes à son arc qu'un humour pipi-caca et débilissime, qu'on attend tout de même de retour en force dès le prochain volume.

 

8/10

Partager cet article

Repost 0
Published by ivan isaak - dans Manga et assimilés
commenter cet article

commentaires