Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mai 2012 3 09 /05 /mai /2012 12:00

http://www.ki-oon.com/medias/jaquette/image-1319565583.pngAuteur : Tetsya Tsutsui

Nombre de volumes parus au Japon : 1 (terminé)

Date de sortie du volume en France : 14/10/2004

Synopsis : Nakanishi, délinquant tout droit sorti de la maison de redressement, essaie en vain de se libérer de son passé de voyou. Son nouveau job ne lui procure aucune satisfaction et il doit sans cesse subir les provocations de son patron. Un jour, une connaissance anonyme du Net lui propose de participer à un jeu mystérieux pour se libérer de son stress : Duds Hunt. Chaque participant est équipé d’un téléphone portable, baptisé le pointeur, ainsi que d’un PDA lui permettant de localiser ses adversaires, mais aussi d’être repéré. Le but du jeu : récupérer le pointeur de l’adversaire, chaque prise rapportant 100 000 yens. Une seule règle : tous les coups sont permis...

 

 

Critique : Première oeuvre de Tsutsui à être publiée en France, Duds Hunt est un one-shot percutant qui place un ancien délinquant au coeur d'un jeu pas comme les autres...

 

Nakanishi sort de prison et a bien du mal dans son travail, où son patron profite de sa situation pour le provoquer constamment. Il se lie alors "d'amitié virtuelle" sur Internet avec Eksam, qui lui propose un jeu d'un nouveau genre et qui peut rapporter gros : Duds Hunt. Le but : armé d'un téléphone portable et d'une sorte de GPS, chaque joueur doit réussir à récupérer un maximum de téléphone, chacun lui rapportant la coquette somme de 100 000 yens. Et pour cela, tous les coups sont permis...

 

En 160 pages, Tetsuya Tsutsui tente d'instaurer une ambiance particulière, avec un héros qui se complait dans la violence et une jeune fille qui espère voir guérir son père, tabassé par le premier. Si la mise en place du jeu, ses règles, son déroulement, le changement de personnalité du héros, qui se laisse aller à la violence après avoir tenté de s'en sortir et de retourner dans la société comme un citoyen lambda, sont plutôt efficaces, Duds Hunt pêche clairement dans sa conclusion, pas loin d'être ridicule et qui dessert grandement le reste du titre. En effet, comment considérer crédible le fait que ces délinquants, véritables tueurs en puissance, puissent se faire battre par un simple chien mené par une gamine ? Si le coup du programme mis en place par le gouvernement n'est pas nouveau, nous faire croire qu'il doit son existence à cette jeune fille dont le père a été une victime a du mal à passer...

 

La fin du volume est consacrée à une autre histoire, toute en couleur, racontée de manière très originale mais dont le contenu est finalement assez anecdotique. Si le style graphique de Tsutsui est efficace, il se révèle tout de même un peu grossier et avare en décors, ne rendant pas l'immersion aussi aisée qu'elle pourrait l'être. De ce côté-là, des progrès sont à espérer pour la suite, car l'ensemble est très perfectible. En ce qui concerne l'édition, rien à redire : Ki-oon fait du bon boulot une nouvelle fois, avec des pages couleurs en papier glacé du plus bel effet.

 

Très intéressant dans le fond, un peu moins dans la forme et pas du tout dans sa conclusion, Duds Hunt pose les bases d'une carrière pleine de promesses pour Tetsuya Tsutsui. Trop court, avec une fin que l'on pourrait qualifier de précipitée, Duds Hunt aurait peut-être gagné à faire 1 ou 2 volumes de plus. Espérons que Reset, son autre one-shot, soit de meilleure qualité globale, même si Duds Hunt est très loin d'être mauvais et se révèle même être une lecture dans le fond assez agréable.

 

6/10

Partager cet article

Repost 0
Published by ivan isaak - dans Manga et assimilés
commenter cet article

commentaires