Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mai 2012 4 10 /05 /mai /2012 20:17

http://img.manga-sanctuary.com/big/beelzebub-manga-volume-4-simple-49595.jpgAuteur : Ryuhei Tamura

Nombre de volumes parus au Japon : 15 (en cours)

Date de sortie du volume en France : 13/10/2011

Synopsis : Pour leur toute première rencontre, Tôjô et Oga font ce qu'ils savent faire de mieux : se mettre sur la tronche ! À la clef du duel : le grade du plus fort d'Ishiyama… et la garde de Baby Beel. Mais ceci n'est que le prélude à une future baston d'une toute autre ampleur impliquant rien de moins que leur lycée tout entier ! Pendant ce temps, chez les Oga, un éminent médecin venu spécialement des Enfers attend le retour du fils du diable pour l'ausculter…

 

Critique : Même s'il n'ose pas vraiment l'avouer, Oga aimerait bien récupérer Bay Beel. Sauf qu'il ne sait pas pourquoi il est parti et comment le faire revenir... Mais Hilda a fait venir un médecin des enfers, qui devrait pouvoir arranger ça.

 

Comme depuis le début de la série, Belezbub nous offre à nouveau ce fameux mélange détonnant d'humour et de baston. Et il faut dire que Ryuhei Tamura sait y faire, dans les deux cas. On passe donc notre temps tantôt à rire, tantôt à observer ces combats dantesques entre des adversaires qui sont tout sauf normaux. 

 

Deux points pourraient gêner dans Beelzebub. Le premier concerne cette absence réelle de fil rouge dans le scénario. L'impression qu'aucune vision à long terme n'existe se fait de plus en plus forte et l'enchainement des évènements se fait un peu de manière cavalière. Si cela ne gêne pas forcément plus que cela (nous avons là un shonen de baston basique, mélangeant humour et action), il faudrait par la suite un réel enjeu pour maintenir l'intérêt du lecteur. Le second point provient du fait que Ryuhei Tamura a tendance à abuser des doubles planches et des pages complètes. Certes, cela donne quelques scènes sympathiques et agréables à regarder, mais cela réduit ausi considérablement le contenu du volume. Il faudrait veiller à les utiliser avec parcimonie par la suite.

 

Ces deux petits points noirs ne doivent pas faire passer au second plan le plus important : Beelzebub se lit avec un plaisir non dissimulé. La série de Tamura est pour le moment un excellent divertissement avant, peut-être, de devenir une excellente série. Un très bon début qui se confirme !

 

8/10

Partager cet article

Repost 0
Published by ivan isaak - dans Manga et assimilés
commenter cet article

commentaires