Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 avril 2012 5 27 /04 /avril /2012 22:41

http://img.manga-sanctuary.com/big/ares-the-vagrant-soldier-manhwa-volume-4-francaise-51237.jpgAuteur : Geum-Chul Ryu

Nombre de volumes parus en Corée : 26 (terminé)

Date de sortie du volume en France : 16/02/2012

Synopsis : L'histoire se déroule dans un paysage médiéval très détaillé : le royaume de Chronos. C'est dans ce contexte qu'Ares s'enrôle chez les mercenaires du Temple et affronte les plus grands héros d'une guerre sans fin.

Il trouvera sur sa route des compagnons possédant chacun leurs propres techniques de combats et les nombreuses épreuves qui les attendent leur serviront à gagner en gloire et en technique.

 

Critique : Ares the vagrant soldier passe à la vitesse supérieure avec ce 4ème volume, le meilleur paru jusqu'alors.


Inutile de revenir sur le graphisme particulier du titre. Les lecteurs appréciant le trait de l'auteur seront ravis de voir que celui-ci es toujours au même niveau, les autres n'ont pas à attendre d'amélioration notable dans les volumes à venir...

C'est plutôt du côté du scénario et des évènements narrés dans ce volume qu'il faut orienter son regard. Si Ares et Ariane sont souvent au centre de l'attention (et parfois au centre de l'attention de tout le monde) c'est surtout le passé de nos autres camarades qui nous intéresse, avec quelques bribes qui se révèlent très instructives et intéressantes pour la suite. Barouna et Mickael semblent en effet avoir un passif passionnant et donnent une réelle épaisseur à nos combattants.

C'est donc avec un grand plaisir que se fait la lecture de ce 4ème volume de Ares. Si la suite est du même niveau, nous tenons peut-être bien là un excellent manhwa. Mais le plus dur sera désormais de confirmer, en espérant encore une amélioration. Un très bon volume qui donne envie d'avoir la suite immédiatement.

 

8/10

 

Lire la critique sur Manga Sanctuary

Partager cet article

Repost 0
Published by ivan isaak - dans Manga et assimilés
commenter cet article

commentaires